Accueil > Quel amour d'enfant ! > Exposition > Nourrir

Quel amour d'enfant !

Nourrir

André CHEVROT (1901 – 1991) Colette prend le biberon dans les bras de sa nourrice, août 1934, photographie stéréoscopique positive sur plaque de verre (AMM, 91 Fi 1167)

Nourrir l’enfant conditionne sa santé et parfois même sa survie. Au XIXe siècle, la mortalité infantile est souvent causée par une alimentation défectueuse et corrompue, et notamment par l’emploi de lait animal contaminé ou de bouillies indigestes. Dans un contexte de peur de la dépopulation, les médecins s’immiscent avec autorité dans ce qui était auparavant l’affaire des seules femmes, et accusent les mauvaises mères de mal nourrir leurs enfants, notamment en les confiant à des nourrices mercenaires, et d’aggraver ainsi la mortalité infantile.

Si seul l’allaitement maternel trouve grâce à leurs yeux, il leur faut aussi tenir compte des réalités sociales et notamment du travail des mères, qui le rend impossible. Des solutions alternatives sont développées. Les découvertes de Pasteur permettent de stériliser le lait et les biberons et de réhabiliter l’allaitement artificiel, les industries agroalimentaires fournissent des farines lactées et des aliments infantiles de qualité. Grâce à l’initiative privée puis à la puissance publique, des crèches et des ouvroirs accueillent les tout-petits, offrant les conditions d’un contrôle sanitaire accru des enfants et de leur alimentation.

Blédine, la seconde maman boite en métal, [années 1950], (coll. part.)« Conseils au jeunes mamans » Brochure édité par Nestlé [1951] (coll. part.)Ttines de biberon (coll. Delenne)Biberon « Biberon Robert (...) » Plaque publicitaire métal peint et embouti [fin XIXeme siècle] (Marseille, Mucem, n° inv. 1996. 48. 7)Stérilisateur «  - Soxhlet » (coll. Jacques Delenne)Carte pubicitaire pour la phosphatine Fallières (coll. part).JPGLouis SCIARLI (1925 - 2017) La préparation des biberons « Mon berceau », centre des prématurés au quartier de Saint-Joseph, décembre 1952, négatif (AMM, 47 Fi 329)Louis SCIARLI (1925 - 2017), L’allaitement « Mon berceau », centre des prématurés au quartier de Saint-Joseph, décembre 1952, négatif (AMM, 47 Fi 326)Louis SCIARLI (1925 - 2017), la stérilisation des biberons, « Mon berceau », centre des prématurés au quartier de Saint-Joseph, décembre 1952, négatif (AMM, 47 Fi 326)Publicité pour la Blédine, dans Publicité pour le Graminol, dans Bon de lait du bureau de bienfaisance de Marseille (Association des Amis du Patrimoine médical de Marseille) Biberon gradué, verre, bois, liège (Marseille, Mucem, inv. n°  1979.49.36.1-4)

© Archives de Marseille - Plan du site - Contact - Crédits