Accueil > Tous à la plage ! > Sur la Côte d'Azur et en Méditerranée > André CHEVROT (1901-1991), bronzage sur la plage de Juan-les-Pins, [Pâques 1930], photographie stéréoscopique positive sur plaque de verre 45 x 107 mm (AMM, 91 Fi 935)

Tous à la plage !

 

André CHEVROT (1901-1991), bronzage sur la plage de Juan-les-Pins, [Pâques 1930], photographie stéréoscopique positive sur plaque de verre 45 x 107 mm (AMM, 91 Fi 935)

André CHEVROT (1901-1991), bronzage sur la plage de Juan-les-Pins, [Pâques 1930], photographie stéréoscopique positive sur plaque de verre 45 x 107 mm (AMM, 91 Fi 935)

Contrairement au début du siècle, où il était de bon ton d'avoir une peau laiteuse et donc de ne pas s'exposer aux ardeurs du soleil, les années 30 voit l'émergence de nouvelles doctrines en la matière : les corps, féminins en particulier, libérés du carcan du corset, se doivent d'être toniques et le bronzage, jusque là honni, devient synonyme de bonne santé. Cette mode du bronzage connaîtra son apogée dans les années 1960-1970, avec tous les excés dénoncés depuis.


© Archives de Marseille - Plan du site - Contact - Crédits