Accueil > A l'ombre des bastides > L'art de vivre à la bastide > Fusil (Marseille, musée d'Histoire, fonds du vieux-Marseille, inv. n° 1986-3-4)

A l'ombre des bastides

 

Fusil (Marseille, musée d'Histoire, fonds du vieux-Marseille, inv. n° 1986-3-4)

Fusil (Marseille, musée d'Histoire, fonds du vieux-Marseille, inv. n° 1986-3-4)

La chasse est le grand loisir à la bastide : Stendhal moque cette "passion dominante des Marseillais", d'autant plus qu'ils la pratiquent souvent sous la forme de la "chasse au poste" ou "agachoun", le chasseur attendant bien tranquillement dans son poste à feu que le gibier passe sous le feu de son fusil, attiré par les "appelants" (des oiseaux captifs dans des cages, dont les cris appellent leurs congénères). On chasse ainsi la grive, le bec-fin, le bec-figue, ...

Un autre type de chasse existe à la bastide : la chasse au filet dans la tèse. Cette dernière consistait en une allée d'arbres taillés en berceau, terminée par une salle de fraîcheur qui attirait les oiseaux, ces derniers se prenaient alors dans les filets tendus en travers de la tèse.


© Archives de Marseille - Plan du site - Contact - Crédits