Accueil > Quel amour d'enfant ! > Visite virtuelle > Autres documents > Et l'enfant vient au monde...

Quel amour d'enfant !

 

Et l'enfant vient au monde...

L’expression résume à elle seule le propos de cette exposition. 

Certes, le nouveau-né est un individu à part entière. Mais en entrant dans la vie, il entre aussi en société. Sa venue au monde l’inscrit dans une série d’appartenances successives et plus ou moins emboitées : la famille, le quartier, la paroisse, les camarades de classe et de jeu, la ville, et même la nation.

Cette dualité l’enrichit au fil du temps. L’éducation familiale tout autant que les rencontres construisent son individualité et sa personnalité, tandis que par son insertion dans des cercles de plus en plus larges, l’enfant acquiert une autonomie et une liberté de plus en plus grande, ce qui le fera passer du stade enfantin à celui d’adulte.

Adèle, Adrienne, Jeannine, Sylvie, Charles, Guy, Jean et les autres sont autant de figures dont nous suivons l’évolution et la vie quotidienne à Marseille, dans une société en pleine mutation. En un siècle, entre les lois rendant l’école obligatoire (Jules Ferry, 1881-1882) et la « révolution sociétale de mai 1968 », les représentations de l’enfance, la reconnaissance du statut des enfants et leur place dans la société changent profondément. 


© Archives de Marseille - Plan du site - Contact - Crédits